C’est dans la boîte !

VIDÉOS | PODCASTS


Live-in Lab : Intelligence Artificielle et objets connectés

Début février 2020, La Rotonde a proposé sa 3e édition Live-in Lab avec deux journées consacrées à l’IA pour tout public mais aussi à des collégiens et lycéens dans le cadre du dispositif SchooLab.
Des chercheurs du département Informatique et Systèmes Intelligents de l’institut Fayol – Mines Saint-Étienne ont relevé le défi de concevoir et d’animer des ateliers thématiques.

Rencontre et échange entre Xavier Serpaggi, ingénieur de recherche et des élèves du lycée Étienne Mimard autour des objets connectés.

 

L’intelligence Artificielle – Connaissances et déductions

Après avoir suivi l’atelier Objets connectés, les lycéens découvrent que, tout comme l’humain, les programmes informatiques doivent être nourris de connaissances pour tirer des déductions.

Un atelier mis en place par Antoine Zimmermann, enseignant-chercheur du département Informatique et Systèmes Intelligents de l’Institut Henri Fayol École des Mines de Saint-Étienne / Connected Intelligence – Laboratoire Hubert Curien.

 

Live-in Lab 2020 : Échanges sur l’IA
Après l’atelier « Acquisitions de connaissances et déduction », place à la discussion entre un chercheur et des lycéens !

Après avoir souligné que l’IA ne peut être fiable qu’à la condition que l’on code des connaissances dont on est sûrs qu’elles fonctionnent toujours et auxquelles peuvent s’ajouter des connaissances liées à l’expérience, la discussion s’engage entre Antoine Zimmermann (enseignant-chercheur du département Informatique et Systèmes Intelligents de l’Institut Henri Fayol École des Mines de Saint-Étienne / Connected Intelligence – Laboratoire Hubert Curien) et les élèves de Première du lycée Etienne Mimard de Saintt-Étienne.

Un jeu de questions-réponses qui permet d’aborder des problèmes tels que les interactions humains-robots, la place de l’IA dans l’industrie ou encore les impacts de l’IA sur l’emploi.

 

 

Cit in Crise – La malle pédagogique

Cit in Crise est un jeu de simulation de gestion de crise Inondation imaginé et réalisé par des chercheurs des Écoles des Mines de Saint-Étienne et d’Alès avec Les Petits Débrouillards Occitanie et La Rotonde.
Deux équipes sont réparties dans deux salles : quand, de la salle « Histoire », on distille le scénario de progression de l’inondation, dans la salle « Gestion de crise », la tension monte pour mettre en place les actions destinées à éviter que la crue ne fasse trop de dégâts dans la commune inondée… Pour permettre au plus grand nombre d’être sensibilisé au risque Inondation, une malle pédagogique vient compléter le dispositif.
Une malle que présente Eric Piatyszek, enseignant-chercheur au département Génie de l’Environnement et des organisations de l’Institut Fayol – Mines Saint-Étienne.

PODCASTS | VIDÉOS


Jacques Testard : biologiste et critique de sciences

Accéder au podcast


Après une rencontre avec des lycées et avant une soirée ciné-débat, Jacques Testart fait une halte à La Rotonde, au micro de TramWeb, pour parler de son parcours, de son évolution, de ses engagements,…

En complément

Comme le critique d’art ou le critique littéraire, le critique de science, qui n’est absolument pas un ennemi de la science, s’autorise à porter des jugements plutôt qu’applaudir toutes les productions de laboratoire ». Cette revendication de Jean-Marc Lévy-Leblond, Jacques Testart l’a fait sienne depuis plus de 30 ans.

Critique de sciences, il dénonce les dérives des technosciences dont le citoyen doit impérativement s’emparer pour en délimiter les frontières infranchissables et décider des axes scientifiques prioritaires.

Biologiste de la procréation humaine, Jacques Testart a réalisé, avec son équipe, la fécondation in vitro qui, en 1982, donnait vie à Amandine, premier “bébé éprouvette” né en France.

Tout en poursuivant ses recherches, il s’inquiète, dès 1986, de la mise au point du “diagnostic préimplantatoire” (réalisé en Angleterre en 1990), et des risques qu’il entraîne de possibles « tris des embryons selon des critères sans limites ».

En 1986, Jacques Testart lance donc une “alerte éthique” pour mettre en garde contre la relance d’un nouvel eugénisme rendu possible par les progrès techniques. Le scientifique se fait alors en même temps “critique de science”.

En 1988, il est l’un des 17 chercheurs de toutes disciplines qui signent le Manifeste “Maîtriser la science”

En 1999, Jacques Testart participe à la création de l’association Inf’OGM – Veille citoyenne sur les OGM, qui décrypte l’actualité mondiale sur les organismes génétiquement modifiés et les biotechnologies.

En 2002 est créée la Fondation Sciences Citoyennes dont il est alors le président. Dans l’entretien qu’il accorde à TramWeb, Jacques Testard précise ce que sont les conventions des citoyens dont le processus, basé sur le volontariat et l’absence de conflit d’intérêt, permet aux citoyens de participer activement aux « choix éthiques en amont des innovations plutôt qu’au moment de leur utilisation » (extrait de l’ouvrage collectif « Labo Planète ou comment 2030 se prépare sans les citoyens »).

 

 

Compter d’accord !… Mais jusqu’où ?

Accéder au podcast


À cette question de Timothé (7 ans) répond Rodolphe Le Riche, enseignant chercheur du département Génie mathématique et industriel de l’institut Fayol –  Mines St-Etienne

 

Dominique Cardon : La démocratie internet

Accéder au podcast


« Avec Internet, la démocratie a changé de visage. Internet est un laboratoire à l’échelle planétaire des alternatives à la démocratie »
Dominique Cardon – « La démocratie internet »

Sociologue au Laboratoire des Usages d’Orange Labs et chercheur associé au Centre d’Etudes des Mouvements Sociaux de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Dominique Cardon étudie notamment les transformations de l’espace public sous l’effet des technologies de communication.

Construit au départ comme un réseau qui n’a pas de centre pour favoriser l’horizontalité des échanges, internet a changé la donne notamment dans la façon de produire de l’information mais aussi de la recevoir ; la hiérarchisation de l’information se faisant a posteriori et non pas a priori comme c’est la règle dans les médias traditionnels.

Quelles sont les transformations majeures engendrées par internet ? La massification des usages sonne-t-elle la fin de l’esprit libertaire des origines ? Internet peut-il résister à la volonté de régulation dont il fait de plus en plus souvent l’objet ?

À ces questions et à bien d’autres répond Dominique Cardon à l’occasion de la parution de son ouvrage « La démocratie internet » (co-édition Seuil – La République des Idées – 2012)

 

Antonio Fischetti – Les animaux musiciens

Accéder au podcast


Acousticien, journaliste scientifique, Antonio Fischetti met en scène et en son la communication chez les animaux.

« Le son est une excellente voie d’entrée dans le monde animal. Bien sûr, il existe d’autres modes de communication chez les animaux – gestes, mimiques ou odeurs – mais les sons ont la particularité d’être le support de la communication verbale chez l’homme. À ce titre, les histoires qu’ils racontent nous mènent au seuil du langage humain. » (extrait de l’introduction de « La Symphonie Animale »)
Une exposition sonore, c’est ce qu’a conçu Antonio Fischetti pour donner à entendre les expressions animales. Des communications codées pour exprimer leurs fonctions sociales, sexuelles ou familiales, que des chercheurs s’emploient à décoder pour mieux comprendre l’univers de chaque espèce.

À l’occasion de sa venue à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne pour présenter son exposition « Les animaux musiciens » et son film « Bonjour les morses ! », Antonio Fischetti et l’éthologue Alain Blanc décortiquent ces communications sonores qui répondent à de multiples règles…

Arte Radio – Tous les épisodes « Les animaux musiciens »

 

 

André Schaaf – L’évolution

Accéder au podcast


 

2009 : année Darwin. 200 ans après la naissance du père de la théorie de l’évolution, la nécessité demeure d’en rappeler la pertinence.

Professeur à l’École et Observatoire des Sciences de la Terre de Strasbourg, André Schaaf, à l’issue d’une conférence donnée auprès d’étudiants de l’École des Mines de Saint-Étienne, revient sur l’évolution des espèces mais aussi les menaces qui pèsent sur la biosphère. Une interview ponctuée d’extraits de la pièce « Le bulldog de Darwin ».

Intervenants :
André Schaaf – Professeur de biologie à l’Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre de Strasbourg
Compagnie Art’M (Saint-Étienne)